FANDOM


19 février 2015: Lettre ouverte aux candidats aux cantonalesModifier

Diffusé dans la presse et adressé à chaque candidat.


Le Collectif Zéro Déchet Réunion demande aux candidatEs de se prononcer sur la solution appelée Unité de Valorisation Energétique "UVE" qui n’est rien d’autre qu’un Incinérateur de Déchets Ménagers.
L’incinération de déchets ménagers est en 2015 une technique totalement dépassée du point de vue écologique et économique.

En dépit du bon sens, elle détruit des matériaux qui devraient être recyclés et produit de nouvelles matières dangereuses à stocker (300Kg par Tonne incinérée) et à renvoyer dans des centres d’enfouissements spécialisés, plus coûteux et compliqués à gérer que les "décharges" habituelles. La collecte des déchets, le tri, le recyclage et les traitements doivent être des services de proximité au niveau communal pour relocaliser et créer des emplois dans la commune. Ainsi nos déchets, notamment organiques, produiront de l'énergie ou alimenteront l'agriculture locale, pour que chacun prenne ses responsabilités.

Cui Bono ? A qui profite le crime ?

Contrairement à une idée reçue, l'incinération n'est pas propre, c'est une solution plus polluante que d'autres mais c'est une opération juteuse pour VINCI, SUEZ et/ou autres qui construisent les usines. La vérité elle est là et on sait faire autrement que de tout brûler au profit des actionnaires des multinationales. Nos élus, dans le passé, se sont montrés simplement incompétents pour gérer ce type de problème. De plus les intérêts financiers sont importants. Le nouveau Conseil Général peut inciter les Réunionnais à mieux trier en adoptant la Redevance Incitative, au poids et/ou à la levée, avec correctif social, à la place de la Taxe -injuste- d'Enlèvement des Ordures Ménagères (TEOM).

Nombre de produits sont jetés alors qu'ils pourraient avoir une seconde vie si les collectivités encourageaient le secteur de la réparation, des recycleries, des ressourceries, utiles socialement et créatrices d'emploi. En triant beaucoup plus que le tiers actuel de nos poubelles, il ne restera à enfouir en Centres d'Enfouissement Technique, maintenant appelés Installations de Stockage de Déchets Non Dangereux, que des déchets réellement ultimes. Certaines collectivités sont arrivées à ne considérer comme ultimes que 20 % de leurs poubelles. Il est des déchets actuellement inutilisables que nous saurons recycler dans quelques années (par exemple certains plastiques, à base de pétrole), c'est pourquoi nous souhaitons des stockages débarrassés de la part organique, donc sans odeur, ni jus et réversibles pour qu'on puisse les exploiter quand ce sera possible.

Soyez honnêtes avec les électrices et électeurs

Nous vous proposons d’exprimer par retour de mail (collectifzerodechet974@gmail.com) votre position claire sur ce sujet avant le 10 Mars 2015, date à laquelle un communiqué de presse est prévu afin de lister les candidatures et leurs prises de position respectives. En l'absence de réponse de votre part, nous considérerons que vous êtes favorable au projet, et que vous comptez poursuivre la politique actuelle en terme de gestion des déchets.

De notre côté, nous appellerons à voter pour les candidatures qui se seront prononcées contre la solution incluant une "Unité de Valorisation Energétique" dit INCINERATEUR.

Pour des candidatures désirant informer nos concitoyens sur la dangerosité et l’absurdité économique d’un incinérateur, nous interviendrons durant leurs réunions en forme de débat citoyen ou avec un spectacle ludique (notre "conférence gesticulée") présentée par deux actrices amatrices membres du collectif.

Nous restons évidemment à votre disposition pour plus de renseignements si nécessaire.
L'avenir de l'île et de nos enfants est entre vos mains, nous comptons sur vous pour la transparence de vos promesses électorales.

Pour le Collectif "Zéro Déchet 974" associé à "Zéro Waste France"

Jeudi 19 Février 2015 - 13:32 Mehmet PEKKIP 

Réponses des candidats

5 septembre 2014: Lettre ouverte du Collectif Réunion zéro déchet, au sujet de la candidature de La Réunion à l'opération "zéro gaspillage zéro déchet"Modifier

Mesdames, messieurs les élus de La Réunion, monsieur le préfet de la Réunion, A l'heure où vous vous apprêtez à approuver un nouveau Plan de Prévention et de Gestion des Déchets Non Dangereux (PPGDND) comprenant deux projets d'incinérateurs, nous, citoyens de La Réunion, souhaitons porter à votre attention l'appel à projets du Ministère de l'Ecologie intitulé « Territoires zéro gaspillage zéro déchet ».


Ce sera l'occasion pour une vingtaine de collectivités de mettre en œuvre, grâce aux aides reçues dans le cadre de cet appel à projets, une politique volontariste et responsabilisante pour une gestion des déchets durable. Déjà 300 collectivités se sont engagées dans cette démarche du Zéro déchet partout en Europe et les chiffres incitent à en faire autant : dans ces collectivités, le nombre d'emplois générés par le tri ou le recyclage sont dix fois supérieurs que par l'incinération et trente fois plus que par l'enfouissement !
La Réunion doit saisir cette opportunité de créer des emplois, en ayant en outre la satisfaction d'une gestion vraiment durable. Notre insularité faisant de nous un territoire fragile, toute mauvaise décision peut avoir des répercussions irréversibles.


Mais nous avons confiance dans le génie et la créativité des Réunionnaises et Réunionnais, et pensons que nos faiblesses peuvent devenir nos forces.C'est un fait établi, notre belle île étouffe sous ses déchets. Pourtant, des projets de gestion intelligents, durables, créateurs d'emplois et protégeant notre environnement et notre santé existent, mais rencontrent une résistance incompréhensible de la part des organismes concernés. C'est pourquoi nous pensons qu'il est de votre devoir de porter la candidature de la Réunion toute entière en tant que "territoire zéro gaspillage zéro déchet", en adoptant résolument la démarche des 3 R: Réduction, Réutilisation et Recyclage.C'est ainsi que nous pourrons diminuer à la source les déchets générés et mettre en oeuvre une économie circulaire seule capable de prévenir toute forme de gaspillage. La Réunion deviendrait alors un véritable laboratoire de la gestion vertueuse des déchets, et, pourquoi pas, un leader dans ce domaine.
Mesdames, messieurs les élus, en tant que représentants du peuple, et ce quelque soit votre parti, vous portez aujourd'hui une très lourde responsabilité: celle de devoir prendre des décisions urgentes pour La Réunion.Nous vous appelons solennellement à ne pas confondre vitesse et précipitation.


Souhaitez vous vous inscrire dans l'Histoire de La Réunion comme cette génération d'élus qui aura condamné notre île et sa population à entrer dans une ère de pollution généralisée, de maladie et de souffrance, ou au contraire comme une génération d'hommes et femmes qui auront su prendre des décisions courageuses et ambitieuses pour préserver notre air, nos eaux, nos forêts, notre lagon, notre agriculture, notre alimentation, notre santé, ainsi que la capacité des générations futures à vivre bien et mieux à La Réunion?


Nous sommes convaincus que vous saurez faire le meilleur choix, dans l'intérêt de la terre réunionnaise et de sa population.
Avec tout notre esprit citoyen et notre amour pour La Réunion.



Mai 2013: lettre ouverte aux maires des communes de l'île.Modifier

Difusée via la presse locale

Nous nous étonnons du peu de réactions dans les médias, et dans la population, au vote du TCO en faveur de l'étude pour une solution multi-filière comprenant un incinérateur, car nous savons tous que cette étude annonce la mise en place de la dite "solution" qui n'en est pas une pour nous écologistes.

Nous constatons aussi que seule une élue EELVR Mélissa Cousin, s’est abstenue : Nous écologistes ne sommes pas contre les études mais protestons contre une étude incomplète, car n’évaluant pas les politiques alternatives à l'incinération.

Nous nous questionnons également sur l'honnêteté des décideurs envers la population de l'île concernant la plate forme multi-filières et ce projet d'incinérateur sur le site de Saint-Louis, auquel nous nous opposons depuis des années. Nous voyons-là une volonté de ne pas effrayer l'électeur du Sud et de le maintenir dans une totale désinformation.

Nous voudrions également mettre en lumière le cynisme de certains élus qui ont commenté ainsi le vote du TCO: "de toute façon ça va être dans le Sud".D'abord que les habitants du Sud apprécieront. Ensuite si le "merle Maurice", profitant du

 vent, est arrivé jusqu'à la Réunion, la dioxine cancérigène du Sud ne se gênera pas pour aller également dans l'Ouest.

La plate-forme multi-filières est un terme évasif et politiquement correct pour ne plus parler d'incinérateur. Nous rappelons que l'incinérateur, prévu sur Saint-Louis, rejettera de la dioxine qui est nocive pour l'homme et l'environnement .Appelons un chat un chat: un incinérateur, bien que de dernière génération, rejette du poison. L'incinérateur c'est fabriquer déchets et rejets toxiques; L'incinérateur c'est brûler des déchets non-dangereux qui peuvent être valorisés.

Nous, directement concernés et en soutien des résidents et électeurs du Sud, souhaitons savoir qui nous devons remercier précisément pour le choix du site. Nous voudrions que chaque maire en poste se prononce avant le début de la campagne des municipales:

Etes-vous pour ou contre l'implantation d'un incinérateur à la Réunion?

En cette période de transparence: affichez-la vôtre, clairement!

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard