FANDOM


L'alternative Zéro Déchet part du constat des limites de la croissance économique:

  • épuisement des ressources énergétiques,
  • augmentation de l'extraction des ressources,
  • raréfaction des ressources minières,
  • dégradation de l'environnement : effet de serre, dérèglement climatique, diminution de la biodiversité, augmentation des pollutions.

et propose de mettre un point final à l'ère du gaspillage en créant un projet de société respectueux de l'environnement, des ressources et des gens. Il est urgent de repenser nos modes de production et de consommation en se donnant comme objectif de ne plus générer de déchets et de gérer autrement les déchets existants.

Pour y arriver,  Zéro Déchet ambitionne de :

  • faire disparaître à la source  les déchet superflus (suremballage) et les produits non recyclables,
  • produire plus sobrement (éliminer la présence de matière toxique dans un produit)
  • donner une seconde vie aux autres: Réutiliser, Réparer, Recycler ou réduit en compost.

Une vision à long terme (10 ans) et une réelle volonté politique de nos élus sont nécessaire pour mettre en place un plan de gestion des déchets en refusant L'INCINERATION ET L'ENFOUISSEMENT. Une très forte implication des élus, des citoyens, des entrepreneurs, des salariés.....est la clé de la réussite.  Nous devons remettre à plat la stratégie de prévention et de gestion des déchets en impliquant l'ensemble de la population et des acteurs économiques pour  appliquer la règles des 3 R.  Ce changement de démarche et d'organisation créera des emplois et se révèlera être une source d'économie et de revenus pour les collectivités. La mise en oeuvre du Zéro Déchet permettra  aussi d'éliminer tous les rejets dans le sol, l'eau ou l'air qui sont une menace pour la planète, l'humanité, le règne animal et végétal.


Vers une production Zéro gaspillageModifier

"Si vous ne pouvez pas le réutiliser, si vous ne pouvez pas le composter, si vous me pouvez pas le recycler, alors l'industrie ne devrait pas le fabriquer"  Paul Connett


L'éco-conceptionModifier

Les collectivités sont confrontées à des rebus (matériaux ou objets) qu'elle ne peuvent pas réutiliser, recycler ou composter et doivent exiger des industriels et des fabricants qu'ils arrêtent de les produire.  Le recyclage total n'est pas  envisageable sans le secours de l'industrie, il faut relier volontairement la responsabilité collective à la responsabilité industrielle.

Au lieu d'assumer la tâche de se débarasser des déchets, nous devons nous assurer que les matériaux renouvelables sont utilisés dès le début du processus de fabrication: tout produit non recyclable doit être remplacé par une éco-conception pour pénétrer le marché ou être interdit.  L' éco-conception c'est imaginer et fabriquer des produits économes en ressources dans leur fabrication et jusqu'à leur traitement en tant que déchet. Cette conception de nos produits tient compte de l'impact environnemental durant l'ensemble du cycle de vie du produit:

  • Dans les choix des matériaux, les composés toxiques sont éliminés.
  • Le produit doit être fiable et durable, fonctionner le plus longtemps possible.
  • Le produit doit être évolutif et modulable, susceptible d'évoluer dans le temps et de s'adapter à de nouveaux usages.


Au niveau local, les associations et  collectivités peuvent:

  • Former des entrepreneurs locaux aux principes et méthodes de l'éco-conseption.
  • Donner des critères de choix et d'évaluation aux responsables des achats dans les entreprises locales, grossistes, distributeurs et commerçants
  • Proposer des formations et de la documentation sur ces thématiques aux ressourceries et aux centre de réemploi et de réutilisation
  • Faire connaître les démarches d'éco-conception aux citoyens pour leur permettre d'orienter leurs choix de consommation et de mieux repérer les campagnes de communications abusives visant à verdir certains produits "greenwashing". La demande des consommateurs peut faire évoluer l'offre et donc la conception des produits.
  • Les associations et collectivités peuvent interpeller les fabricants à propos des produits mal conçus et génerateurs de déchets


Le partage de l'informationModifier

  • On peut combattre l'obsolescence technique accélérée par le partage de l'information et des compétences.  La maîtrise de la technique ne doit pas être laissée aux seuls ingénieurs et designers.


La vente en vracModifier

  • Vrac2
    Installation de fontaines à produits dans les commerces: huile, vin, vinaigre, pates, riz,...
  • iInstallation par les producteurs locaux de station de distribution de lait en vrac.
  • Allonger la durée de consommation des produits alimentaires pour réduire le gaspillage.

Exemples de produits en vrac: "Comment consommer sans générer des déchets," Jean Bouteille.?, Bar en vrac, Mon épicerie en vrac.

Au niveau local, les collectivités peuvent:

  • Détaxer les produits vendus en vrac
  • Taxer les produits à usage unique (vaiselle jetable, couverts, gobelets, film alimentaire, papier aluminium,...)
  • Mettre en place des campagnes de pesée du gaspillage associées à des animations de sensibilisation dans les écoles.


Allonger la durée de vie et d'usage des biens Modifier

Abolir le jetable et l'usage uniqueModifier

Réhabiliter et étendre le système de consigne: pour les bouteilles, les palettes, les housses de palettes qui remplacent  les films plastiques, les caisses, les bacs, les batteries de voiture usagées,...

  • Au niveau de la vente de nourriture à emporter (boîte de pizza, barquette, vaiselles...) mise en place d'un système de consigne pour sensibiliser les clients à la réduction des déchets.    Exemple: projet "Mon commerçant m'emballe durablement" .
  • Au niveau de lévénementiel: gobelets réutilisableset consignés type "ecocup ou Greencup".

Pour les textiles sanitaires (protections hygiéniques, les changes adultes, lingettes en tout genre, couches bébé,...), privilégier la réutilisation:

Au niveau local, les collectivités peuvent:

  • Taxer les produits à usage unique
  • Engager des campagnes de sensibilisation
  • Proposer aux parents une aide financière pour l'acquisition du stock de couches lavables


Favoriser la réparationModifier

Création de Repair café (réparation d'objets) et de Fablabs, lieux où sont mis à la disposition des outils traditionnels ou innovants (imprimerie 3D) où chacun dans un esprit de collaboration et de réappropriation des savoirs fabrique soi-même des objets. Ces lieux "contributive" et "open source" car ils ont en commun l'ouverture, fondée sur le partage des savoirs, des techniques, des plans de fabrication et des données.

Reparali









Au niveau local, les collectivités peuvent stimuler le secteur de la réparation:

  • Encourager la demande  informer les consommateurs de la durée de vie du produit
  • Mettre à sa disposition sur son site Interneet la liste des réparateurs agrées, une assistance téléphonique non surtaxée
  • Extension de la garantie légale de conformité de 2 ans à 10 ans
  • favoriser l'offre de réparation ; contraindre les fabbricants et les importateurs de biens à tenir à la disposition des réparateurs les plans techniques du produit, les références des composantes et leurs caractéristiques et une notice de réparation
  • Promouvoir l'apprentissage de l'électrotechnique au collège et lycée
  • les métiers de réparation et les pièces détachées pourraient bénéficier d'un taux de TVA réduit

Toutes ces mesures encourageront les fabricants à concevir des produits durables et les importateurs à les choisir.


Favoriser le réemploiModifier

Notons qu'une grande partie des activités professionnels dans ce domaine (recycleries, ressourceries, réseau Emmaüs ou Envie) ont une dimension sociale ; insertion de publics en grande précarité, formations professionnelles, retour à l'emploi après une longue durée ou de détention)

  • Centres de réemploi-réutilisation dédiés aux artistes et enseignants

OCRE,     AIR 974.re

Au niveau local, les collectivités peuvent stimuler le secteur de la seconde vie:

  • Instaurer une garantie sur l'achat de produits électriques et électroniques de seconde vie
  • Appliquer un taux de TVA réduit à l'achat de biens de seconde vie
  • Rendre obligatoire la connexion entre déchèteries, les collectes d'encombrants et les réseaux de réemploi et de réparation
  • Populariser le crédit d'impôt sur les dons de matériel



Favoriser l'usage plutôt que la possessionModifier

Nouveau modèle économique fondé sur la production non plus de biens mais de services

Location de tous type d'objets pour des durées variables

La mutualisation des équipements permet de réduire le nombre d'objet en circulation


Au niveau local, les associations et  collectivités peuvent



Développer le recyclageModifier

Economiquement,  le traitement coûte beaucoup moins cher qu'un incinérateur ! Il faut bien sûr mettre en place les infrastructures de tri et de compost, mais le coût n'est pas du tout le même, tout en créant des emplois supplémentaires. Et contrairement à l'incinération, ce système pousse directement à réduire le volume de déchets. Moins de déchets, moins de coûts. Il faut souligner que le système de « zéro déchet » permet des sources de revenus, en vendant les produits du recyclage et du compost. Le compost de qualité a une vraie valeur sur le marché, les agriculteurs en sont très preneurs. Et en plus, c'est meilleur pour l'environnement.

Plusieurs actions peuvent être mises en place pour favoriser la valorisation des matières dans une véritable logique circulaire:


La collecte sélective des bio-déchetsModifier

En triant les déchets organiques d'un côté, les recyclables de l'autre et les autres déchets ensuite, vous pouvez tout d'abord réaliser des économies en adaptant la collecte : les premiers doivent être ramassés régulièrement, mais les autres, qui sont « secs », ne pourrissent pas, ne sentent donc pas et peuvent être ramassés moins souvent. Il faut pour cela mettre  en place des mesures d'incitation pour les habitants : plus vous jetez, plus vous payez, et donc plus vous recyclez, moins vous payez.

-Obligation de tri des bio-déchets et donc implantation nécessaire d'un programme de récupération des bio-déchets , soutenir et promouvoir le ramassage des déchets alimentaires .  Favoriser le retour au sol de l'organique:  tri à la source  et compostage domestique ou collectif: riches et nutritifs pour le rétablissement qualitatifs des sols  et en énergie (méthanisation).





Minimise-residual





- Obligation de tri pour tous les habitants et les entrepreneurs. Aucun déchet ne doit aller directement à la décharge.



http://www.informaction.info/video-environnement-methanisation-agricole-energie-renouvelable-ou-comment-recycler-les-dechets-en-energie     Méthanisation agricole en France

  1. Diminution des coûts de traitement
  1. Nouvelle recette pour la collectivité, vente de compost ou digestat et énergie. 
  • dans les restaurants, les cantines scolaires, les immeubles et résidences privés ainsi que dans les lieux publics.

- Subventions pour mettre en oeuvre des réformes d'une façon progressive pour encourager la récupération des matières et des matériaux dans le monde du travail.   Aider les entreprises à développer le recyclage et le E-waste (électronique, ordinateur...)

- Toutes les écoles, allocation d'implantation de programmes de ramassage des matières pour le recyclage ou de récupération dans le but d'encourager, d'améliorer et consolider de nouveaux comportements citoyens.

  •  mise en place de projets de réduction des déchets et recyclage
  •  achat de poubelles de recyclage, de lombricomposteurs, outils de jardinage ...


- Interdiction totale des sacs plastiques, des polystyrene, des petites bouteilles plastiques,

[[1]]    La Californie bannit les sacs plastiques de ses commerces

[[2]]   L’interdiction des sacs en plastique se mondialise


[[3]]   Un système de zéro déchet coûte moins cher


- Instaurer une surtaxe sur les matériaux mis en décharge, important  pour décourager la production de cette catégorie de déchets et ça génére des ressources financières pour mettre en place différents programmes .

- Retour au producteur: vu que les industriels persistent à utiliser des matières non recyclables et nocives pour l'environnement nous devons mettre ces fabricants au défi de trouver des moyens chimiques de récupérer ces matières premières précieuses afin de les remettre dans leur circuit de fabrication.

- Retour au Détaillant. Ces articles comprennent l'huile de moteur usagée, les batteries, l'électronique grand public, et les contenants de médicaments .

Les ultimes (20% restant de la poubelle non recyclable)   la conception est à revoir, un meilleur design industriel "éco conception".  Cette fraction comprend surtout des articles que l'on considère actuellement comme non réutilisables, non recyclables ou non compostables.  Des laboratoires étudiront les diverses possibilités.

En résumé


  1. Maîtriser les coûts de gestion des déchets...éviter la construction d'un incinérateur
  2. Dynamiser le territoire par la mobilisation collective et sociale du territoire avec l'ensemble des citoyens, porteurs de projet (associatifs ou entreprenueriaux) , opérateurs de collecte et de gestion des déchets, élus, enseignants, industrielle ou de services, agriculteurs, activistes...
  • Interdire le stockage ou l'incinération des déchets recyclables ou compostable</li></li></li>
  • Rendre obligatoire le tri à la source avec 6 flux : les biodéchets, les papiers et cartons, le bois, le verre, le plastique, le métal</li></li></li>
  • Interdire la mise en décharge de déchets non stabilisés. les flux de déchets doivent passer par des installations de pré-traitement mécano-biologique (PTMB) qui permettre d'affiner le tri et de recupérer plus de matières recyclables</li></li></li>
  • Etendre le tri des plastiques à tous les emballages plastiques et autres objets en PET (jouets...)</li></li></li>
  • Harmoniser les consignes de tri et les couleurs des oubelles à l'échelle nationale

    Tarification incitative

    Le montant de la facture

    Fichier:ZeroD.pdf

    http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/05/28/comment-san-francisco-s-approche-du-zero-dechet_4421676_3244.html

    http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/05/29/l-arsenal-legislatif-de-san-francisco-pour-arriver-au-zero-dechet_4421689_3244.html


    Fichier:ZWSA WASTE STRATEGY 11.12.11.pdfdocument Gouvernement Autralie du Sud Stratégie 2011-2015 zero déchet


    Fichier:LeMonde-1.pdfArticle Le monde Capannori, la cité italienne qui montre la voie des villes "Zéro Déchet " en Europe




    Liens utiles:Modifier

    L’avenir du bâtiment ? La réutilisation des déchets , le 4 décembre 2014, Reporterre.

    Les Wecyclers transforment les déchets en revenus  : Au Nigeria, Wecyclers a mis en place un programme de recyclage incitatif. Ce dernier permet aux communautés des quartiers les plus défavorisés d’être récompensées pour le recyclage de leurs détritus. Zoom sur une initiative sociale et durable, déterminante pour un pays engorgé par ses déchets.  Novembre 2014, consoglobe.com.

    recycler, réutiliser, réduire Composter, recycler, réutiliser, réduire : face aux déchets, une nouvelle devise écologique gagne les grandes villes, par Florent Lacaille-Albiges, le 24 novembre 2014,  Bastamag </li> </li> </li> </li> </li> </li> </li> </li>

  • L'histoire des choses   vidéo pédagogique au sujet de la vie des déchets 
    ✔L'histoire des choses (VOSTFR)20:28

    ✔L'histoire des choses (VOSTFR)

    </li>
  • Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


    Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

    Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

    Sur le réseau FANDOM

    Wiki au hasard