FANDOM


Au moins deux intercommunalité, CIVIS et CINORD, ont déjà fait le choix d’installer un incinérateur sur le territoire.
 
Il faut rappeler que le traitement de nos déchets par incinération est un vieux procédé basé sur la combustion de déchets généralement mélangés : ordures ménagères, mais aussi déchets industriels, brulés par quantité de 2000 à 3000 Tonnes par Heure
 
Il faut savoir qu’une tonne brulée d’ordure ménagère représente 6m3 de fumée, soit un volume annuel de fumées TOXIQUES rejetées dans l’atmosphère, soit 67 milliards de m3.
 
A cela, il faut ajouter 300 kg de mâchefers par tonne (quantité annuelle de mâchefers produit 3 milliard de tonne) que l’on retrouve dans les routes, les goudrons, 40 à 80 Kg de résidus d’épuration de fumée.
 
Le rejet annuel en CO2 des incinérateurs français est équivalent au CO2 rejeté par 2 millions de voitures.
 
Les substances produites par les incinérateurs  d’OM sont des métaux lourds (le mercure, le nickel, le plomb…) ainsi que des substances organiques (bioxyde de soude, azote…) responsables de nombreux CANCERS et de l’empoisonnement du lait maternel
 
Le procédé de l’incinération reste donc un producteur et un diffuseur de particules nocives.
 
Un incinérateur fonctionne au charbon ou au fuel (matériaux importés qui contribuent à détériorer la couche d’ozone) à une température de 2000 à 3000 degrés, avec un rendement de production faible d’électricité de 12%.
 
Au moment du nettoyage des cheminées, l’eau qui retombe au sol part dans, la nappe phréatique et les conduits du tout à l’égout pour terminer dans les stations d’épuration qui ne sont pas faites pour traiter ces résidus.
 
Le coût d’un incinérateur est de 100 millions d’euros. A la Réunion il est de 200 millions d’euros, malgré la défiscalisation.... CHERCHEZ L’ERREUR
 
Sachant qu’il faut entre 15 et 20 ha de foncier et que la construction d’un incinérateur dure 5 ans, et en admettant que leur construction commence en Mars 2015, leur mise en service, se ferait au mieux en Mars 2020. Il n’aurait donc aucune chance de fonctionner puisque les incinérateurs sont interdits par l’Union européenne, à compter du 1er Janvier 2020...
 
Les choix déjà opérés par la CIVIS et par la CINORD représentent donc déjà un gaspillage de nos impôts.  Ce gaspillage semble être devenu coutumier de la part d’in système qui sert avant tout les gros intérêts financiers avec la complicité de nos élus.
 
Pour notre avenir et celui de nos enfants, l’urgence et la priorité doivent être donnés à la  construction de centrales de traitement et à la valorisation écologique des déchets en prévenant les risques environnementaux et sanitaires.
 
Dans cette perspective, NOUS candidats Debout la France aux départementales, disons NON aux incinérateurs et réaffirmons notre volonté d’œuvrer pour l’intérêt général.
 
Nous appelons les électeurs des cantons de Saint-Pierre 3, de Saint-Louis 1 et de l’Etang Salé à utiliser le bulletin de vote Debout la France pour dire NON au projet d’incinérateur soutenu par la CIVIS.
 
Nous appelons les électeurs du canton de Saint-Paul 3 à utiliser le bulletin de vote Debout la France pour dire clairement aux élus municipaux et communautaires de la TCO qu’ils refusent tout projet d’incinérateur.
 
Une fois élus, les Conseillers départementaux Debout la France exigeront une révision du schéma départemental de traitement des déchets ménagers pour conditionner l’installation d’incinérateurs à un accord formel des populations par voie de référendum.

Lundi 2 Mars 2015 Debout la France

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard